Laboratoire National de Génie Civil
  • INFOS
    prev next

    Historique: du LTPC devenu CRETP au LABOGENIE

    Après la deuxième guerre mondiale, les pays européens sont confrontés aux problèmes de reconstruction de leurs pays entièrement détruits. C’est ainsi qu’ils mettent en place des organismes publics chargés de la conduite de la recherche et des expérimentations en vue d’une reconstruction optimale des infrastructures ainsi détruites. Dans ces circonstances, le C.R.R (Centre de Recherches Routières) sera créé en 1947 en Belgique et en 1949 en France, ce sera le L.C.P.C (Laboratoire Central des Ponts et Chaussées).Dans le but de permettre l’évacuation rapide des matières premières nécessaires à cette reconstruction, les colons ont besoin des réseaux de transport adaptés, qui sont généralement orientés de l’intérieur vers la côte.

    Ainsi, le Bureau Central d’Etudes pour les Équipements d’Outre-mer (BCEOM) est créé en France avec pour mission l’étude générale des types de routes économiques dans les colonies. Il est accompagné par le CEBTP (Centre des Etudes du Bâtiment et des Travaux Publics) spécialisé en géotechnique qui appuie le LTPC (Laboratoire des Travaux Publics du Cameroun), créé en 1953, en lui fournissant l’essentiel de ses cadres.

    Dès 1975, le LTPC devient le CRETP (Centre de Recherches et d’Etudes des Travaux Publics) et est rattaché à l’Office National de Recherche Scientifique et Technique.Le 10 Juillet 1980, suite au décret N°80/251, le CRETP prend la forme d’un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) et devient le LABOGENIE (Laboratoire National de Génie Civil), placé sous la tutelle du ministère en charge du BTP. Cet établissement va être doté d’une autonomie financière et de gestion conformément à l’ordonnance N°95/003 du 17 Août 1995.

    La crise économique mondiale qui frappe de plein fouet le Cameroun à la fin des années 80, entraîne une modification de l’environnement institutionnel (loi N° 99/017 du 22 Décembre 1999) consacre la libéralisation de l’activité (études des sols et contrôle de qualité des matériaux de construction) et engage les Pouvoirs Publics à réorienter les missions du LABOGENIE. Ainsi, il est transformé en société à capital public, pour un montant de 3 500 000 000 FCFA ayant l’Etat comme actionnaire unique suivant le décret N° 2007/299 du 12 Novembre 2007.Depuis 1953, plusieurs directeurs généraux se sont succédé à la tête de cette structure. Il s’agit de:

    Étrangers :

    • M. Gérard LIAUTAUD ;
    • M. GARCIA ;
    • M. E. BERARD ;

    Nationaux:

    ×
    Show